Grandes marées : des portails pour fermer la digue

digue-maree-portail-top

Les dernières grandes marées et la chute de la journaliste en février ont contraint la ville de Saint-Malo à revoir son plan de prévention des submersions et de protection de personnes. Dans ce cadre, la ville prévoit l’installation de portails pour fermer la digue de tout accès lors des épisodes agités de grandes marées.

18 portails installés d’ici fin juin

De la brasserie du Sillon à Rochebonne, ce sont au total 18 portails et clôtures qui seront installés dans les prochains mois, pour une enveloppe de 280 000 €.  « C’est un investissement pour la sécurité de tous », explique le maire de Saint-Malo, « pour ne pas qu’un drame se reproduise sur la digue ». Les travaux devraient débuter prochainement et la fin des installations prévues pour fin juin.

Les portails seront ouverts « au moins 90% du temps » selon le maire et ne seront fermés par les services municipaux qu’en cas de vigilance submersion, durant les grandes marées. Un arrêté municipal a dors et déjà était pris pour fixer ses nouvelles restrictions de circulation sur la digue et le cas échéant, sanctionner les resquilleurs qui souhaiteraient venir aux premières loges malgré les grilles.

Concernant la cale de Rochebonne, le dispositif de barrières provisoires déjà mise en place en février sera renouvelé en attendant une solution plus adaptée à la configuration des lieux.

digue-portail-saint-malo
Mise en situation de l’aménagement, esquisse. © Cabinet Sedelis

Riverains et hôteliers inquiets

Certains habitants expriment déjà leurs inquiétudes face à cet aménagement, déplorant « un cadenassage du front de mer pour de mauvaises raisons », comme le dit Loïc un malouin installé sur la digue depuis 40 ans. « Des fous, il y en a toujours eu et il y aura toujours », ajoute-il, « des grilles ne les arrêteront pas ou sinon ils trouveront un autre endroit pour se mettre en danger ».

Du côté des hôteliers, on se réjouissait de l’affluence touristique lors des dernières grandes marées. Aujourd’hui, ils craignent devoir faire une croix sur cette fréquentation en hors saison si le public ne peut plus profiter du spectacle.

Reste également la question de la chaussée du Sillon, très prisée pour observer la mer déchainée, qui n’a pas été évoquée dans ces nouveaux aménagements du plan submersion et sécurité.

PS : regardez bien la date de cet article, vous comprendrez qu’il ne s’agit que d’un poisson 🙂

4 réactions sur “Grandes marées : des portails pour fermer la digue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *