Étonnants voyageurs, le festival du livre et du film du 18 au 20 mai

etonnants-voyageurs-2013

Les écrivains du monde et leurs lecteurs ont rendez-vous au festival Étonnants voyageurs, du 18 au 20 mai 2013 à Saint-Malo.

Cette édition 2013  s’annonce toujours plus riche, avec les expositions, les projections, les rencontres auteurs-lecteurs, le salon du libre… à cela s’ajoute : une représentation théâtrale, une séance ciné-concerts, des apéros littéraires, rien que ça !

Expositions

Nouveaux regards sur le Sud (Photographies)

Réalisée par l’Agence Française de Développement, en partenariat avec Magnum Photos, cette exposition a pour objectif de sensibiliser le public sur les enjeux de l’aide au développement et de proposer un regard artistique et positif sur un Sud en marche, loin des clichés qui lui sont trop souvent associés.

Bruce Clarke, un peintre engagé (Peintures)

Peintre et photographe, cet artiste d’origine sud-africaine travaille à mille lieues du cynisme et des diktats de l’art conceptuel. Ancien militant anti-apartheid, Bruce Clarke traite dans ses œuvres de l’histoire récente de l’Afrique et des Afro-américains, de l’écriture et de la transmission de la mémoire.

La fabrique poétique (Jeunesse)

Une exposition étonnante qui rassemble huit magiciens de la récupération et de la transformation, qui pratiquent le « bricolage » en tant que grand art. Visitez l’univers singulier de ces poètes du quotidien débordant d’inventivité : Natali Fortier, Pascale Boillot, les Chats Pelés, Patrick Pasques , Bernard Jeunet, Olivier Thiébaut et Bruno Heitz.

Le western a la peau dure (Bande dessinée)

Il y a tout juste 50 ans naissait dans le journal Pilote, Blueberry, un personnage de lieutenant teigneux dont les aventures captivèrent plusieurs générations de lecteurs. Si son auteur s’en est allé, les pistes du Far West et ses légendaires cowboys continuent d’attirer dessinateurs et scénaristes de talent. Au travers de plus de 80 planches originales, l’exposition vous propose cinq regards modernes, cinq manières originales d’aborder en BD ce genre indémodable.

L’invitation au voyage… (Cartographie)

Cartographes, enlumineurs, graveurs rivalisèrent de talent pour les tracer, les ornementer, peuplant océans et terres inconnues de monstres et de merveilles. À travers des éditions originales et des fac-similés, l’exposition vous invite à la découverte de plusieurs atlas célèbres des XVIe et XVIIe siècle

Films

De nombreux films sont projetés pendant le festival, au Palais du Grand Large, au cinéma Le Vauban, à l’École Nationale Supérieure Maritime et au Théâtre de Saint-Malo, en voici une sélection.

Nairobi Half Life, David “Tosh” Gitonga (2011 – 96 min)

Tourné dans les ghettos de la surnommée “Nairobbery” et interprété par des jeunes de la rue dont le talentueux et autodidacte Wairimu, Nairobi Half Life raconte l’histoire d’un jeune kenyan bien décidé à devenir acteur, qui se lance à l’assaut de la capitale et se retrouve gangster malgré lui.

Les bêtes du sud sauvage, de Benh Zeitlin (2013 – 92 min)

Dans les marges de la Lousiane, au coeur du bayou, Hushpuppy, 6 ans, vit avec son père et une communauté de doux-dingues ayant rompu avec le « monde sec ». Mais la nature s’emballe, les eaux montent et, loin, très loin, les glaciers fondent, libérant une armée d’aurochs qui se met en marche vers le marais et ses habitants…

The African Cypher, de Bryan Little (2012 – 89 min) – En avant-première – coup de coeur du festival

Véritable ovni urbain, ce documentaire nous plonge dans l’underground culturel des townships sud-africains. Là, dans les terrains vagues ou à même la chaussée, des jeunes, chômeurs ou anciens voyous, font de la danse de rue un exutoire. Dansant avec une énergie démente, « comme s’ils avaient une arme braquée sur la tempe », ils réinventent la culture du break-dance.

Winter’s Bone, de Debra Granik (2010 – 100 min)

Ree Dolly, 17 ans, vit seule dans une région sinistrée du Missouri avec son frère et sa soeur, dont elle s’occupe en l’absence de leur père qui purge une peine de prison. Lorsque celui-ci sort de derrière les barreaux en utilisant la maison familiale comme caution et disparaît sans laisser de traces, elle est contrainte de se lancer à sa recherche…

Autres rendez-vous

Pour sa soirée de lancement, le festival vous propose la première représentation de l’oeuvre de Shakespeare « Le Songe d’une nuit d’été », mise en scène par par Joëlle Durand-Raucher, vendredi 17 mai à 21h au Théâtre de Saint-Malo.

Dimanche soir, c’est une séance ciné-concert qui vous sera proposée au théâtre de Saint-Malo, avec la projection du film « Aujourd’hui » d’Alain Gomis. Cette séance sera prolongée par une performance live de Saul Williams.

Pratique

Au palais du Grand Large et à l’espace Quai St-Malo.

De 10h à 20h tous les jours. Billetterie ouverte dès 9h.

Entrée : 12€ – tarif réduit (étudiants/- 18 / chômeurs) 8€ – gratuit pour les – de 10 ans.

Programmation et plus d’informations sur le site officiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *